Somewhere on Earth

Civilisation industrielle

  • La nature à bord de la ruine

    L’urbex (ou exploration urbaine) est une pratique qui s’est formalisée au milieu des années 90 dans des régions industrielles en crise ou en faillite, qu’on estime née aux Etats-Unis dans les friches de Detroit. Elle fait des émules européens, qui se lancent en quête de lieux abandonnés où se réensauvage la ville. Parmi ces photographes, Jonk explore les lieux abandonnés depuis dix ans. A son actif : la visite de plus de 1 500 friches dans une cinquantaine de pays sur quatre continents. L’œuvre humaine disparaît mais le vivant persiste, «un retour à l’origine, la nature», résume l’historien et archéologue français Alain Schnapp.

    Lire l'article de libération sur Jonk

    Csxi7zvhwbdwllduj2krqpi5ei

     

  • Libérer le temps

     

    Une lecture que je recommande ... "Ivres de vitesse, nos sociétés ne regardent même plus autour d’elles. Si elles le faisaient, elles verraient que le paysage brûle, et que le temps des choses vivantes exige que nous freinions d’urgence. Si les confinements et couvre-feux semblent avoir suspendu momentanément notre course, il y a fort à parier que la reprise soit synonyme d’une nouvelle accélération sans limite."

    Socialter

  • loin du compte

    Jdd2021 17marsdecouvertclimatique bandeau jaune 1Malgré l’effet Covid, la France est encore loin du compte

    Le Jour du dérèglement marque le jour où la France a émis autant de gaz à effet de serre que ce qu’elle devrait émettre en une année entière si elle respectait l’objectif de neutralité carbone, objectif que l’État français s’est lui-même engagé à atteindre pour 2050.
    Mercredi 17 mars, soit au bout de 77 jours, la France est à découvert climatique. Jusqu’à la fin de l’année 2021, la France va creuser sa dette climatique

    Le Jour du dérèglement arrive cette année douze jours plus tard que l’an dernier (5 mars 2020), car les conditions sanitaires ont conduit à prendre des mesures exceptionnelles. On estime qu’en 2020, la France a émis 52 mégatonnes d’équivalent CO2 en moins par rapport à 2019, c’est-à-dire une baisse de 12%. Mais cette situation subie par chacun·e ne résulte pas de nouvelles mesures politiques climatiques ambitieuses et durables, et le risque de constater un effet rebond dès que les restrictions seront levées demeure très important.

    Malgré les mesures restrictives liées à la situation sanitaire, en 2021, la France devrait tout de même émettre 389 mégatonnes de CO2 équivalent. À ce rythme, la neutralité carbone, prévue pour 2050 ne pourrait être respectée qu’en 2084. L’État ne peut pas se permettre de creuser sa dette climatique – dette que nous paierons, et payons déjà, toutes et tous. Il est temps d’agir, rapidement, pour régulariser la situation.

    La suite de l'article de L'Affaire du siècle ici

  • L'ère Anthropocène

    Sur Terre, la masse de l’artificiel est désormais supérieure à la masse du vivant et notre logique économique implacable de la croissance à tout prix n'est pas prête d'inverser la tendance !

    1200x768 extrait carbone silicium bd anticipation mathieu bablet 1La masse de l’ensemble des objets solides inanimés fabriqués par l’homme est désormais supérieure à celle du vivant. Ce résultat résonne comme une caractérisation quantitative et symbolique de l’Anthropocène.

    Il y a sur Terre plus de 1 milliard de véhicules, plusieurs milliards de smartphones, ordinateurs et tablettes pour « seulement » 7 milliards d’humains, selon une étude publiée par notre partenaire The Conversation.

    La comparaison entre ces deux masses, celle du vivant et celle de nos objets, alerte sur la domination grandissante des humains sur la planète et constitue un signal d’alarme.

    L’analyse de ce phénomène a été menée par Joël Chevrier, professeur de physique à l’Université Grenoble Alpes. Lire l'article intégral sur 20Minutes